Site Loader
cavaliers-des-sportifs

En équitation, contrairement aux idées souvent bien ancrées dans nos esprits, le cheval n’est pas le seul sportif. Si la plupart des cavaliers s’accordent à dire l’inverse, combien d’entre eux se comportent comme de vrais sportifs ? Combien d’entre vous, cavaliers, se préparent physiquement et mentalement, s’échauffent ou s’accordent un temps de récupération ? Peu de cavaliers amateurs et professionnels ont conscience de l’importance d’un échauffement bien mené. Peu s’adonnent également à la préparation mentale, pourtant indispensable au cavalier, ce sportif qui s’ignore tant

Les cavaliers, des sportifs aux qualités physiques importantes

Pour que leur couple fonctionne, le cavalier et son cheval doivent tous deux être des athlètes accomplis. Le cavalier doit détenir des qualités d’endurance et une certaine résistance cardio-respiratoire

Le cavalier ne doit surtout pas négliger le renforcement musculaire. Pourquoi ? Si les muscles profonds qui entourent la colonne vertébrale ne sont pas gainés, il y a un fort risque de contractures au niveau des lombaires et des cervicales. La tonicité et la souplesse sont également des qualités nécessaires à la bonne pratique de l’équitation. En effet, la souplesse permet au cavalier d’encaisser les déséquilibres provoqués par le cheval. Quant à la tonicité, elle lui permet de conserver constamment la bonne position. Une meilleure ceinture abdominale vous permettra par exemple de mieux contrôler votre cheval et d’agir plus précisément.

Tonicité musculaire ne veut en revanche pas dire gonflette ! Rassurez-vous, pas besoin de ressembler à Schwarzenegger 🏋️‍♀️ pour monter à cheval (ouf !). Un programme d’exercices adapté, à base de corde à sauter, de ballon de gym, de travail au sol et d’étirements sera déjà très bien. 

Suite à des blessures récurrentes ou à des douleurs chroniques de grands noms de l’équitation ont fait le choix de s’occuper un peu plus d’eux-même. Par exemple, Michel Robert et Kevin Staut (pour ne citer qu’eux) ont choisi de mieux préparer leur corps avec l’aide de coachs sportifs. 🏃‍♂️

Des pathologies qui touchent les cavaliers 

Alors bien sûr, le cavalier est principalement confronté aux séquelles liées aux chutes ou à d’autres accidents. Néanmoins, il existe différentes pathologies spécifiques à l’activité physique du cavalier, qu’il est pourtant possible d’éviter en se préparant correctement. 

Du fait de la position du cavalier, lorsqu’il est à cheval c’est sa colonne vertébrale qui absorbe la majeure partie des mouvements de sa monture. Les adducteurs des hanches vont quant à eux stabiliser la position (ou les muscles des jambes lorsqu’il est en suspension). De ce fait, le cavalier peut être sujet à des douleurs au niveau des cervicales provoquées par des contractures, ou au niveau des lombaires. 3/4 des cavaliers sont d’ailleurs touchés par des douleurs au niveau de la région lombaire. Douleurs à ne pas négliger car elles peuvent atteindre les articulations ! Le cavalier est également bien plus fréquemment touché par la dystrophie rachidienne de croissance que le reste de la population. Et plus encore lorsqu’il a commencé l’équitation jeune. 

En raison d’une activité importante, d’un déficit d’apport en eau ou parfois d’un simple changement de monture ou de selle, les adducteurs des hanches peuvent aussi être touchés. Si le cavalier de dressage a peu de chance de souffrir des genoux, il n’en est pas de même pour le cavalier de CSO ou pour tout cavalier dont la discipline requiert d’être régulièrement en suspension. 

Enfin, on peut également observer des lésions dermatologiques 👎 au niveau des fesses et des cuisses du cavalier. Dîtes merci aux frottements générés par les mouvements du cheval (so glamour n’est-ce pas ?). Qui a dit que les cavaliers n’étaient pas des sportifs ? 

Pourquoi le cavalier doit-il opter pour une préparation physique ?

Si vous considérez que les cavaliers sont des sportifs, alors vous devez agir comme un sportif. Le cheval n’est pas le seul pour qui une préparation physique est nécessaire ! C’est d’ailleurs ce que démontrent la dépense énergétique et les capacités maximales d’un cavalier lorsqu’on s’y intéresse 🤔. 

Les capacités maximales du cavalier

En concours, un cavalier peut atteindre ses capacités maximales. Elles sont donc un facteur de performance du couple cavalier/cheval. La capacité maximale d’une personne correspond à la valeur d’un paramètre spécifique lorsque cette personne atteint l’épuisement. Pour vérifier les capacités maximales d’une personne, on regarde généralement sa fréquence cardiaque et sa consommation d’oxygène (sa VO2). Un entraînement physique adapté peut tout à fait améliorer ces fameuses capacités maximales.

Pour qu’une activité physique ait un impact positif sur la santé, il faut dépasser le seuil de 60% de la consommation maximale d’oxygène. Les capacités maximales du cavalier peuvent même être améliorées lorsque ce seuil est atteint pendant 30 à 45 minutes, au moins 3 fois par semaine💪. A savoir qu’il n’est possible de l’atteindre qu’au trot et au galop

Pendant un parcours de CSO, la consommation d’oxygène peut atteindre 75% de la capacité maximale d’un cavalier tandis que la fréquence cardiaque peut monter à 92% de ses capacités maximales. La durée d’un entraînement de CSO ne permet malheureusement pas d’atteindre des valeurs de VO2 suffisantes pendant assez longtemps pour augmenter les capacités respiratoires du cavalier. Néanmoins, si elles sont trop vite atteintes en compétition ou à l’entraînement, il est essentiel pour le cavalier de travailler sa préparation physique sans quoi elles peuvent venir dégrader les performances du couple cheval/cavalier. 

En dressage, le seuil de 60% de la VO2 max est dépassé dès la prise du trot. Bien entendu les contraintes physiologiques n’atteignent pas les mêmes valeurs en dressage qu’en CSO, mais elles durent généralement plus longtemps. En effet, là où un parcours de CSO ne dure que quelques minutes, en dressage on peut travailler au trot ou au galop pendant plus d’une demi-heure. Ainsi, en pratiquant régulièrement et en ayant des durées de trot et de galop suffisantes, un cavalier de dressage peut voir ses capacités maximales augmenter. 🙆‍♂️

La forme physique du cavalier

La locomotion du cheval est très nettement impactée (positivement ou négativement) par le travail lombaire du cavalier. Les performances d’un couple cheval/cavalier sont donc étroitement liées à la qualité de cette communication entre le cavalier et son cheval. Le cavalier doit, dans le même temps, être capable de traiter des informations sensorielles concernant son environnement et d’agir en conséquence. 

Lorsque le cavalier est stressé et que son système cardio-vasculaire est davantage sollicité (plutôt lors d’une compétition donc), le manque de préparation physique peut venir altérer ses compétences psychomotrices. Le résultat ? Des conséquences sur la communication qu’il a avec son cheval, et donc sur les performances de leur couple. 

 

Le saviez-vous ? Un cavalier d’obstacle qui s’entraîne pendant 20 minutes et qui consomme environ 2L.min-1 d’oxygène dépense environ 200 kcal. Pour la même consommation d’oxygène, un cavalier de dressage devra passer 25 à 30 minutes au trot et au galop pour dépenser le même nombre de calories. 

 

Finalement, la préparation physique permet d’être plus apte au travail, moins fatigué et moins sujet aux accidents musculaires et articulaires. Vous ne devez pas être une barrière à la progression de votre couple cavalier/cheval en faisant l’impasse sur votre condition physique. Mais la préparation ne doit pas qu’être physique ! Le mental joue lui aussi un rôle fondamental

Préparation mentale du cavalier, oui mais pourquoi ? 

En parallèle de la préparation physique, tout cavalier peut effectuer une préparation mentale pour améliorer ses performances sportives. Comme les sportifs, les cavaliers doivent contrôler leur émotivité, leur concentration et leur motivation. Tout ce qu’il est possible de développer en effectuant une bonne préparation mentale. 😉

Tout ce qui vous arrive est en étroite relation avec votre manière de penser. Si vous pensez de manière négative, il y a de grandes chances pour que vous ayez du mal à atteindre vos objectifs et à progresser. 

La préparation mentale peut apporter de nombreux bénéfices parmi lesquels une meilleure maîtrise de votre corps et de vos émotions. Vous développerez votre confiance en vous-même et en votre cheval pour une meilleure harmonie de votre duo. En vous préparant mentalement, vous ne vous laisserez plus perturber par des éléments extérieurs. On pense notamment à la présence ou non d’un public, de votre coach, ou à des événements passés ou futurs. Et non, ce n’est pas parce qu’une fois vous avez chuté sur un carré de dressage après que votre cheval ait pris peur d’un parapluie ouvert subitement que ça va vous arriver à nouveau. Vous devez être capable de vous concentrer sur le moment présent, d’anticiper et d’agir en temps réel. Le tout sans vous laisser parasiter par ces pensées négatives. 

Bien entendu, tout le monde ressent du stress. C’est normal ! 🙂Néanmoins, il faut faire la différence entre le bon stress et le mauvais stress. Ce dernier vous rend nerveux, vous empêche de vous maîtriser et finalement ne vous rend pas service. Quant au bon stress, il peut vous transcender et vous rendre capable de donner le meilleur de vous-même. Retenez une chose : les contre-performances et les échecs arrivent à tout le monde, quel que soit le niveau. Rien ne sert de se focaliser dessus. Les échecs font partie du sport et permettent d’ailleurs de progresser. Le tout est d’essayer de comprendre ce qui n’a pas été et d’essayer de faire mieux ou différemment la fois suivante. 

Pour aller plus loin => Découvrez notre article sur les méthodes pour arrêter de stresser à cheval juste ICI

Différentes méthodes peuvent vous permettre d’améliorer votre mental mais nous y reviendrons dans un prochain article 😉  

D’ici là, nous vous souhaitons de passer de bons moments à cheval 🐎 ! Et n’oubliez pas : si vous considérez que les cavaliers sont des sportifs, agissez comme tels. Enjoy 😉

Jennifer de Movnjoy.

Jennifer Arnoux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *