Faire de l’équitation : les différentes typologies de cavaliers

Cavalière passionnée fait de l’équitation

L’équitation fait de nombreux émules en France. Environ 2 millions de personnes font du cheval, que ce soit en centre équestre, dans des structures privées ou en extérieur. Des enfants aux adultes, des débutants aux confirmés, l’équitation regroupe des typologies de cavaliers variées. Vous voulez monter à cheval et faire de l’équitation pour vous initier ou pour progresser dans votre sport ? Bonne nouvelle : quel que soit votre profil, c’est possible !

À partir de quel âge peut-on faire de l’équitation ?

Certains centres équestres accueillent les enfants dès l’âge de 2 ans. Néanmoins, à cet âge-là, il ne s’agit pas de cours d’équitation à proprement parler, mais davantage de découverte de l’animal. C’est à partir de l'âge de 6 ans qu’un enfant pourra faire de l’équitation sportive, lorsqu’il aura gagné en autonomie et en responsabilisation.

Entre l’âge de 2 ans et l’âge de 6 ans, l’enfant découvre généralement l’équitation à dos de poney. Il s’agit souvent de Shetland, des montures parfaitement adaptées aux jeunes cavaliers. Tenus par leurs parents, les jeunes enfants découvrent alors l’environnement équestre, développent leur équilibre et leur confiance en eux en toute sécurité.

Enfants et équitation

Votre enfant veut faire de l’équitation ? C’est un excellent choix. Seule discipline olympique pratiquée avec un animal, l’équitation est un sport exigeant qui présente de nombreux intérêts pour son développement.

Un jeune enfant qui débute l’équitation avec le baby poney pourra travailler tout en s’amusant par le biais de jeux psychomoteurs. Pour lui, faire de l’équitation est alors le moyen de :
  • Grandir.
  • Se responsabiliser.
  • Apprendre à respecter les animaux.
  • Développer son humilité.
  • Faire preuve d’entraide.
  • Apprendre à partager.
  • Apprendre à gérer sa frustration.

L’équitation est une activité physique qui peut convenir à tous les enfants. Que le votre soit inhibé ou très agité, l’équitation peut lui donner confiance en lui et lui apporter un cadre. Quoi qu’il en soit, ne forcez pas votre enfant à prendre des cours de poney. Il faut que l’envie vienne de lui.

De manière générale, les premières séances d’équitation de votre enfant se feront en club. On lui proposera une monture adaptée à son niveau, à son poids et à sa taille. Il commencera avec un poney avant de passer au double-poney puis au cheval. De l’éveil à la compétition, les cours d’équitation pour enfants sont accessibles à tous les niveaux.

Adultes et équitation

Si l’équitation est un sport apprécié des enfants, les adultes ne sont pas en reste. Que vous soyez expérimenté ou totalement novice, vous pouvez vous aussi monter à cheval.

Prendre un cours d’équitation quand on est adulte peut répondre à plusieurs problématiques. Il peut s’agir d’accompagner votre enfant dans sa pratique, de faire de la balade ou de sortir en compétition. Certains stages sont d’ailleurs réservés aux adultes débutants ou confirmés.

Si vous faites de l’équitation pour la première fois, ne vous inquiétez pas. Les moniteurs sont des professionnels formés et conscients des difficultés qu’il peut y avoir à démarrer ce sport tardivement. En effet, si les enfants n’ont généralement pas conscience du danger, les adultes sont moins intrépides et peuvent présenter quelques appréhensions.

En tant qu’adulte, vous pourrez prendre un cours d’équitation en centre équestre ou auprès d’un moniteur indépendant si vous êtes propriétaire de votre cheval. Vous pourrez également monter seul dans votre écurie ou chez vous, sortir en balade si vous êtes cavalier d’extérieur, ou sortir en compétition si c’est votre dada !

Faire de l’équitation quand on est débutant

L’équitation s’adresse aux cavaliers confirmés, mais également aux débutants. Jeunes enfants ou adultes, toutes les tranches d’âge peuvent s’intéresser à ce sport. Lorsqu’on est débutant, il vaut mieux se tourner vers les centres équestres qui sont parfaitement équipés pour vous initier en toute sécurité.

En tant que débutant, vous allez découvrir l’équitation progressivement, tout en douceur. Il vous faudra :
  • Apprendre les bases.
  • Découvrir les figures de manège.
  • Maîtriser la direction.
  • Maîtriser les allures de votre cheval.
  • Apprendre à trotter enlevé.
  • Apprendre à galoper à juste.

N’oubliez jamais : il n’y a pas d’âge pour débuter l’équitation. Pensez également qu’il faut du temps pour faire de l’équitation correctement et que tout le monde a commencé un jour. Avoir la boule au ventre avant de se mettre à cheval est normal. Tout le monde connaît cette sensation : prenez votre courage à deux mains et respirez un bon coup. Vous verrez que tout se passera bien.

Débuter l’équitation, c’est aussi découvrir le cheval et le milieu équestre. Au-delà du sport, vous apprendrez à comprendre l’animal, à l’équiper, à le panser et à prendre soin de lui.

Equitation et cavalier confirmé

Un cavalier confirmé maîtrise son cheval aux trois allures, tient sa position et gère son équilibre. Bien que vous soyez expérimenté, rien ne vous empêche de vous perfectionner dans votre discipline. Pour faire de l’équitation à un bon niveau, il faut rester humble et continuer de se former régulièrement.

Vous pouvez par exemple prendre des cours avec un moniteur indépendant ou participer à des stages avec des cavaliers professionnels. Les concours vous ouvrent aussi leurs portes : à vous de faire vos preuves et de ramener la coupe à la maison comme dirait l’autre (ok, on sort).

Faire de l’équitation quand on a un handicap

Bien qu’il s’agisse d’un sport, l’équitation est aussi une pratique qui a de nombreuses vertus, en particulier pour les personnes en situation de handicap. En effet, par le biais de l’équitation adaptée, de la médiation à cheval ou encore de l’équithérapie, les enfants et les adultes handicapés peuvent recevoir un accompagnement tout particulier. Le cheval ne fait pas de différences entre un cavalier ou un autre : il sait se montrer doux et compréhensif.

Faire de l’équitation oblige le cavalier à :
  • Travailler l’ensemble de ses muscles.
  • Synchroniser ses mouvements.
  • Travailler son équilibre.
  • Prendre conscience de son corps et de son entourage.
  • Se socialiser en s’amusant.
  • Travailler sa précision.
  • Devenir plus autonome.

Bon à savoir : certains centres équestres et moniteurs indépendants ont pu bénéficier de la formation Equi Handi proposée par la FFE et accueillent volontiers les personnes en situation de handicap dans leurs structures.

L’équitation est un sport complet qui séduit de nombreux cavaliers en France. Vous voulez faire de l’équitation ? Vous aimez les chevaux ? N’attendez plus pour vous initier à ce sport incroyable.

Lire aussi :